Instagram de Maman Tortue

Retrouvez-nous sur Instagram !

0
Petite cuisine

Des bagels (presque) comme à New York

4 juin 2016

Les plus jolis, mettez-vous devant pour la photo, merci !

 

Start spreading the news, comme dirait Franky, aujourd’hui on mange des bagels.

C’est peut-être cette virée à Sydney qui m’a donné des envies de street food (cette ville où on peut acheter dans la rue des sandwiches à la salade, je veux dire de la garniture enveloppée dans des feuilles de salade à la place du pain, sympa, non ?) ou peut-être cette fiche cuisine trouvée dans ELLE d’il y a deux semaines (reçu il y a deux semaines, pour vous c’est un vieux numéro, il est probablement déjà à la déchetterie)

Bref.
J’aime bien les bagels.

Ce petit pain rond est célèbre depuis des lustres aux États-Unis, à New-York en particulier, où il est traditionnellement garni de fromage frais et de saumon fumé, mais on peut bien sûr y mettre à peu près n’importe quoi, ou bien même rien. C’est un peu comme du bretzel, je sais pas si vous voyez …

La recette a été importée là-bas par des immigrés juifs venus d’Europe de l’est, et pour les puristes l’histoire est ici. Ensuite, elle a atterri dans la cuisine de M. Picard qui a eu la bonne idée d’en fabriquer de très chouettes et bien bons.

Mais qu’il faut désormais que j’oublie.

Car il est peut-être doué en cuisine cet homme, mais pas du tout en géographie. Si je lui demande où est son magasin le plus proche de Nouméa, il m’indique que ce n’est qu’à quelques kilomètres et que c’est à Dax.

Bien sûr.

Alors, SOIT la ville de Dax a déménagé depuis l’époque où je sirotais de la sangria au bar des arènes pendant la feria je faisais un studieux stage d’été dans un respectable organe de presse locale, SOIT ce M. Picard se fiche de moi.

Je penche pour la deuxième hypothèse.

 

Capture d’écran 2016-06-02 à 09_opt

Chéri, je vais vite chez Picard et je reviens. A dans une semaine, bisous.

 

Du coup, j’ai testé la recette de ELLE, c’est celle d’une américaine installée à Paris, auteur de livres culinaires, qui s’appelle Carrie Solomon, et c’est ma foi pas mal du tout.

 

Les ingrédients

Pour 12 (gros) bagels

  • 1kg de farine T55
  • 25 g de levure du boulanger
  • 75 g de sucre semoule (ou un peu moins, c’est pas pire)
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 11 g de levure chimique
  • 1 blanc d’œuf
  • 3 cuillères à café de gros sel
  • Des graines pour la déco si vous voulez : pavot, sésame

 

La préparation

Délayez la levure du boulanger dans 60 cl d’eau tiède et laissez reposer 10 minutes.
Pendant ce temps, reposez-vous aussi mélangez la farine, le sucre et le gros sel, puis ajoutez la levure.
Travaillez la pâte pendant 5 minutes (un peu moins si c’est au robot) jusqu’à ce qu’elle soit bien lisse, puis faites-en une boule et placez-la dans un saladier enduit de la moitié de l’huile d’olive.
Couvrez avec un torchon (propre, s’il en reste), et laissez lever 30 minutes à température ambiante.

 

Pause.
Là en théorie vous avez le temps de vous faire les ongles. Mais ce n’est pas conseillé car après il faudra façonner la pâte et ce sera fichu. Allez donc lire un bon petit Tchoupi à cet enfant qui est en train de jouer « au chantier » entre vos jambes avec des Chocapic, ça vous fera toujours ça de moins à nettoyer.

 

C’était bien Tchoupi sur le pot ? Tant mieux. Reprenons.

 

Divisez la pâte en 12 boules, roulez-les en boudins d’environ 15 cm et joignez les deux extrémités pour former un anneau.
A ce stade-là, n’hésitez pas à agrandir un peu le trou avec les doigts.
En écrivant cette phrase, je réalise que je vais avoir encore beaucoup de succès sur Gougueule, mais tant pis. La pâte va encore gonfler, ce serait dommage qu’il disparaisse, c’est mon devoir de vous prévenir.
Rappelez-vous que le bagel n’a pas besoin d’être parfaitement régulier (disons que ça le rend plus authentique), ne vous cassez pas trop la tête, l’essentiel est qu’il soit bien dodu (et troué, donc).
Badigeonnez ensuite les bagels du reste d’huile d’olive, et laissez reposer pendant 1 heure 30 sur du papier sulfurisé.

 

Pause.
En 1h30, c’est tout à fait jouable un tour au spa de l’hôtel d’à côté si vous avez réservé. Mais il vaudrait mieux que vous alliez décoller ces morceaux de pâte à modeler du tapis plutôt, sinon ça va sécher et ça sera beaucoup plus compliqué après. Ce n’est qu’un conseil. You’re welcome.

 

 

bagel_opt

Reposez-vous bien les gars !

 

Allez, on s’y remet.

Vous pouvez maintenant préchauffer le four à 250° (thermostat 8).
Faites bouillir de l’eau dans une marmite, et ajoutez le sachet de levure chimique. Baissez un peu le feu pour maintenir une ébullition à petit bouillons, et plongez-y deux ou trois bagels (en fonction de la taille de la marmite).
Pochez-les 1 minute de chaque côté, et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Battez le blanc d’œuf avec une cuillère à soupe d’eau, badigeonnez-en les bagels et parsemez-les de ce que vous voulez (ou pas).
Baissez la température du four à 230° et faites cuire 20 minutes.

 

 

bagels4_opt

C’est beau, c’est bon, on dirait du surgelé

 

 

Bien sûr, si vous avez un Picard pas loin, ce n’est pas la peine de vous embêter …

Décongelez !

(mais dites que vous connaissez la recette …)

 

 

bagel

  • Commenter
    D'Wettelsemer Schildkrott
    4 juin 2016 at 18 h 12 min

    Je t’enverrai une photo, si je les réussis aussi bien que toi, mais moi, je n’ai pas les gènes d’un pro dans le sang !
    Sinon, des Mr Picard, il y en a tout près, mais je préfère le « fait maison ».
    Alors pas aujourd’hui, ni demain, car demain il y a un événement sensationnel qui s’organise :
    « Les Foulées de la Ligue », Une course ou une marche de 6 km dans les vignes autour de Colmar au profit de la Ligue contre le cancer du Haut Rhin.
    J’avais suivi cet événement depuis mon canapé il y 2 ans, je me suis sentie honorée personnellement et au titre des tous les malades par cet élan de générosité ! Alors j’ai dit à ma tendre moitié : « L’année prochaine, si je suis en forme, je ferai ça…  » Et je l’ai fait en 2015 avec les footballeurs de Heiteren 😉 et cette année nous avons constitué un groupe au sein de la « Maison de la Ligue de Colmar ». Notre groupe s’appelle « Arc-en-ciel » en signe d’espoir.
    C’est un événement qui dégage tant d’énergie positive et où tout le monde va dans le même sens, au propre comme au figuré.
    Alors, je profite de ce média personnel et gratuit pour inviter ceux qui en ont encore sous la semelle pour venir nous rejoindre demain dès 9h15.
    Bisous

    • Commenter
      Maman Tortue
      4 juin 2016 at 20 h 28 min

      Mais tu as bien fait !
      La directrice de la publication, la rédactrice en chef, l’ensemble de la rédaction et même la responsable des fournitures de bureau (moi, quoi) sont d’accord : l’année prochaine il faudra nous prévenir avant, on en fera un article, mais il nous faut des photos des athlètes en pleine action.

      C’est une très belle initiative, et nous sommes de tout cœur avec vous pour demain.

      Ça me rappelle la musique du mobile de Bébé Tortue (qui maintenant est à la cave) (le mobile, pas le bébé, bref), la mélodie de la chanson « Over the rainbow » de Judy Garland.
      Ça dit qu’au-delà de l’arc-en-ciel, les ciels sont bleus, et que les rêve que l’on OSE faire, ceux-là deviennent réalité …
      Gros bisous, et bonne course !

  • Commenter
    Mamandine
    5 juin 2016 at 4 h 37 min

    J’adore je vais essayer maintenant je n’ai plus de restriction alimentaire.
    Je suis sûre que bébé tortue a déjà tout avalé !!

    Très jolie initiative cette marche j’espère que les tortues alsacienne auront du beau temps.

    • Commenter
      Maman Tortue
      5 juin 2016 at 8 h 12 min

      Tu verras c’est vraiment top, trop bon. Et quand y’a pas de pain, hop, tu as juste à en sortir du congel (oui parce que manger les 12 d’un coup c’est quand même un peu beaucoup …)

  • Commenter
    MAMAN
    5 juin 2016 at 6 h 48 min

    Alors là, les habitants de Nouméa n’ont qu’à bien se tenir ! Quand notre Jocelyne est dans les parages, il y a toujours des odeurs de boulangerie. Tant pis pour eux c’est Yvan et bébé tortue qui en profiteront. En plus ils sont magnifiques, plus beaux que ceux de Picard. Du coup cela donne envie d’en faire, ce sera demain pour le dîner. Dommage pour la marche, nous on fait des costumes pour la fête de la moisson, la marche de la fête de l’amitié à Fessenheim et le concours de pêche à l’APP et tout…..sous la pluie. Et entre deux averses, de la gelée de sureau et des muffins au sureau. Bon week-end à tous.

    • Commenter
      Maman Tortue
      5 juin 2016 at 8 h 19 min

      Ah ben y’en a qui sont débordés !
      Chez nous non plus il ne fait pas beau, l’hiver arrive, il fait 20° et on a froid …

  • Commenter
    D'Wettelsemer Schildkrott
    6 juin 2016 at 1 h 43 min

    Hi Hi Hi, « l’hiver » ! Je rigole, nous c’est bientôt l’été, il fait 20° et on a chaud.
    Tous nos anges étaient avec nous et il a fait beau et chaud tout au long de la marche et de la course. Le parapluie, c’était pour éviter le coup de soleil 😉

    • Commenter
      Maman Tortue
      6 juin 2016 at 7 h 56 min

      Un ruban de gens

      Et hop, je mets la photo …
      Bisous

  • Commenter
    D'Wettelsemer Schildkrott
    6 juin 2016 at 16 h 19 min

    Merci de mettre en ligne ce long ruban de gens qui marchent dans le même sens (pour une fois) : enfants, parents, plus âgés, en fauteuil, à trottinette, amis à 4 pattes… Tous unis pour une même cause. Les inscriptions se sont arrêtées à 5000 personnes… Et pas un mot à la télé locale ! heureusement, que nous avons le bras long 😉 et notre média privé 😉

Commenter

Instagram de Papa Tortue

Rejoignez-nous sur Instagram !