Instagram de Maman Tortue

Retrouvez-nous sur Instagram !

0
Family

L’enfant qui attendait Noël (de pied ferme)

16 décembre 2016

Non, le sapin n’est pas rose, ce sont les petites lumières qui sont dedans …

 

Nous sommes le 15 décembre, et c’est le premier jour des grandes vacances d’été.
Le bac est bouclé, les écoles sont fermées pour deux mois et les plages en ville se remplissent.

Oui je sais, ça fait bizarre.

Les Pères Noël des magasins transpirent de la moustache. Il y a de la fausse neige pour décorer de faux chalets au supermarché, et les sapins sont tous faux eux aussi. Pour remplacer, on aurait bien les pins colonnaires, mais ils sont bien trop hauts, personne n’a jamais réussi à mettre la petite étoile au somment.

Et donc, comme tous les enfants du monde (mais en plein été), Bébé Tortue attend Noël.

A bientôt trois ans c’est un peu comme si c’était la première fois, parce qu’il faut bien admettre que depuis sa naissance, la magie de Noël et sa pluie de petites paillettes n’avait pas franchement inondé notre foyer  …

 

Noël 2013

Certains pariaient sur la présence de Bébé Tortue dans la crèche vivante de Bledmouillé, ils se sont trompés.

C’est parce que les représentants du corps médical avaient bien expliqué à sa mère qu’accoucher durant les fêtes de fin d’années était une fort mauvaise idée, rapport aux plannings des congés, au manque de personnel pendant les vacances, aux urgences saturées avec tous ces gens qui se coupent des doigts en ouvrant les huitres. Vraiment ça ne les arrangeait pas, sans parler des plateaux-repas festifs pas terribles. Elle s’était donc abstenue.

Dernier tête à tête avant la tempête, la soirée de Noël était jolie, il y avait des bougies, des lumières, des bulles (un peu), des étoiles, et Bébé Tortue a raté ça.

 

Noël 2014

Onze mois après la naissance du divin enfant (le nôtre, donc), il fallait que ce soit inoubliable.
Ce fut le cas, mais on aurait préféré oublier, justement.
Papa Tortue avait organisé un Noël de conte de fée : un bel hôtel à la montagne, avec le feu de cheminée, le vin chaud, la neige qui tombe et tout le tintouin. Sur le papier, tout était parfait, les cadeaux évidemment grandioses, et tant pis pour cette petite toux et cette 25ème otite de l’hiver, c’est presque fini, avec les médocs ça va passer.

Hahahahahaha.
Ben non.

Bébé + Celestene + otite + altitude  = catastrophe, hurlements au dîner de réveillon, pharmacie de garde, enfer et damnation, tout ça s’est fini sans dessert et en eau de boudin.

 

24 décembre 2015 : Papa Tortue en a plein la soupière

 

Noël 2015

Après nous avoir offert une nouvelle maladie amusante dont il a le secret en plein déménagement, voilà donc Bébé Tortue fraîchement débarqué en Nouvelle-Calédonie. En une semaine, il est presque remis du choc thermique (40° d’écart) pas tout à fait du décalage horaire, et c’est Noël.

Et grâce à ses merveilleux parents, cette année, ça envoie VRAIMENT du rêve.
C’est bien simple, il n’y a rien.
A part un appartement vide, un canapé, un matelas gonflable et 9 valises encore pleines.
Et quand même quelques cadeaux achetés le jour même.
Quand même.

 

Noël 2016

Cette année, sans vendre la peau de l’ours, on a des raisons de penser que ça devrait normalement un peu mieux se passer :

 

1 – Parce qu’on a retrouvé notre sapin, qui à Noël dernier venait à peine de partir du Havre, c’est dire s’il était loin d’être arrivé. On remercie les déménageurs de ne pas l’avoir oublié sur la quai, c’est tout ce qu’on leur demandait (pas d’être bons en dictée).

 

2 / Parce qu’on a un calendrier de l’Avent. Et que même si Bébé Tortue n’est pas vraiment d’accord avec le fait de ne pas pouvoir ouvrir un autre paquet s’il n’est pas content de ce qu’il y a dans le premier, il est quand même assez fan du concept. Le problème, c’est qu’il ne sait pas encore que ça s’arrête bientôt, et qu’il n’y aura pas de calendrier de l’APRES.

 

3 / Parce que oui, certes, on a un problème avec le Petit Jésus, victime innocente d’un mauvais conditionnement, et c’est bien triste MAIS on va trouver une solution. Cette année jouez tambours, résonnez trompettes, nous accueillerons donc un Playmobil, notre crèche sera cosmopolite.

 

 

Et parce que cette année, ON Y CROIT !!

 

  • Mamandine
    16 décembre 2016 at 23 h 54 min

    Oui oui oui on y crois enfin un vrai Noël dans un joli endroit où vous êtes bien !!!!!

  • D'Wettelsemer Schildkrott
    17 décembre 2016 at 5 h 57 min

    Ouiiiiii ! il faut croire en « la magie de Noël » ! Chez nous, le sapin est prêt, il faut dire que il a été absent deux années de suite également. Alors avec un « divin’enfant » tout neuf, il faut bien ça. Quant aux sujets de la crèche (celle en pâte à sel d’un autre temps), il faut également recoller des têtes à chaque fois, cette année c’était l’âne qui avait perdu la sienne. Il a fallu changer les nouilles dans le berceau du petit Jésus, et c’est reparti pour un tour. Photos par mail.
    Joyeux Noël à tous les 4. Cette année, c’est sûr, ce sera chouette… Au fait avez vous une cheminée ? Parce que sinon comment il va faire le Père Noël ?

    • Maman Tortue
      17 décembre 2016 at 10 h 32 min

      Le Père Noël ici il arrive dans le petit train touristique qui promène les australiens (le même qu’à Colmar ?). On a du bol, on est sur le parcours …

      Je partage la photo de la crèche en pâte à sel, rien que pour éclaircir cette histoire de nouilles :