Instagram de Maman Tortue

Retrouvez-nous sur Instagram !

0
Déménagement et cie

Papa Tortue a testé pour vous : importer une moto en Nouvelle-Calédonie

21 février 2016

Nouméa, Nouvelle-Calédonie, Déménagement, AGS, Moto, Importation, Véhicule, Triumph, Douanes, Container

 

Il ne manquait plus qu’elle pour que nous soyons enfin au grand complet.

Quelques jours après l’arrivée de nos cartons, Papa Tortue a pu aller récupérer sa vieille anglaise, compagne de vingt ans, dans le hangar de la société de déménagement.

Elle aussi a fait deux mois de mer, calée dans une caisse à claire voie, avant de retrouver son propriétaire tout ému de la voir si pimpante après tant de chemin parcouru…

Il faut dire que comme pour le chat, comme pour le frangipanier, comme pour le déménagement tout entier d’ailleurs, il faut bien aimer la paperasse pour importer un véhicule en Nouvelle-Calédonie.

 

Le chargement à Bledmouillé le 15 décembre 2015

 

Avant le départ : certificats en tout genres

La société de déménagement qui va transporter votre véhicule vous demandera plusieurs documents, dont le classique certificat de non-gage, et le beaucoup moins classique certificat de nettoyage.
Car il ne suffit pas de passer à la station-service du coin pour faire nettoyer l’engin avant le départ. Et même si vous le faites vous-même, avec beaucoup d’amour et à la brosse à dent, ça ne suffira pas non plus.

Tout comme le chat ne doit pas avoir une seule petite puce, la moto candidate à l’importation doit être rutilante comme jamais, sans le moindre grain de poussière qui serait suspect auprès des autorités locales. C’est donc votre concessionnaire préféré qui va s’en s’en charger.

Une fois le certificat délivré, en théorie, la moto ne doit plus poser une roue par terre, même pour revenir de chez le concessionnaire. En théorie…

Si votre véhicule a plus de deux ans, vous aurez à payer des taxes (un peu plus de 20% de la valeur de la moto dans le cas de Papa Tortue).

Vous aurez toutefois droit à une réduction si votre concessionnaire est en mesure de vous faire un certificat européen de conformité, preuve que toutes les pièces proviennent de l’Union Européenne.

Au moment de dire au-revoir à votre précieuse, vous établirez avec les déménageurs un constat de départ, mentionnant le kilométrage, et les éventuelles bosses et rayures.

Notre société de déménagement a emporté la moto depuis notre domicile, en même temps que les cartons, mais certaines demandent de la livrer dans leur entrepôt. Ce qui est plutôt coton si vous n’avez pas de remorque, étant donné, que souvenez vous, elle n’a plus le droit de rouler pour ne pas se salir

 

A l’arrivée : objectif assurance

En attendant l’arrivée de votre monture, vous devrez obtenir sur place (puisque vous, vous y êtes normalement déjà) un certificat d’assurance provisoire, jusqu’au changement d’immatriculation.

Là aussi, il faut bien choisir sa compagnie, car certaines sont adeptes des complications et refusent de vous assurer tant que vous n’avez pas la carte grise définitive.

Sauf que pour l’obtenir, il faut faire des démarches AVEC la moto (voir plus bas), et comme il n’est pas question de de rouler sans assurance, bref, vous voyez poindre l’histoire du serpent qui se mord la queue...

Papa Tortue a fini par trouver son bonheur à la Mutuelle des Motards, ceux-là même qui avaient refusé de l’assurer en France il y a trois ans au prétexte qu’il était resté longtemps sans rouler, voilà l’affront lavé.

 

 

Dernières démarches avant de tailler la route

Une fois la moto déchargée du container, ce n’est pas tout à fait fini.
Les déménageurs ne vont pas vous la livrer en même temps que vos cartons, ce serait trop simple. Elle doit d’abord passer l’épreuve de la prophylaxie.

Des personnes des services de santé, habillées de combinaisons blanches vont l’ausculter pour vérifier que vous n’avez pas rapporté de métropole des insectes, des parasites, des virus et autres saletés.

Le test réussi, vous pourrez enfin partir avec, le cœur léger, et le compte en banque un peu plus léger aussi, délesté du montant des taxes (à titre indicatif, 600 euros pour la Triumph de Papa Tortue, tout dépend de l’âge, de la valeur du véhicule etc).

Vous avez ensuite un mois pour changer la carte grise auprès de la Direction des Infrastructures, de la Topographie et des Transports Terrestres, la DITTT (dites « dé-i-trois-té » pour faire local) et établir un certificat d’assurance définitif.

Si votre moto a plus de 5 ans, elle devra passer un ultime check-up au centre de contrôle technique de la DITTT, une dernière formalité obligatoire pour obtenir une nouvelle immatriculation.

 

Cette fois, on y est.

Votre bécane arbore une jolie plaque qui se termine par NC.
N comme nickel et C comme coquillages, les deux richesses locales.

Rien que pour cette touche d’exotisme, ça valait le coup de remplir quelques papiers, non ?

 

 

  • Commenter
    D'Wettelsemer Schildkrott
    22 février 2016 at 6 h 48 min

    Nickel Chrome ! Et les moucherons sur les dents du motard heureux, c’est testé aussi ?
    En tous les cas, nous avons adoré « le petit coin » sympa pour bébé tortue.

    • Commenter
      Maman Tortue
      22 février 2016 at 19 h 00 min

      C’était devant notre petit faré sur la plage de Poé. Mais de ce côté là on n’est pas encore vraiment au point …

  • Commenter
    SEVENWAVES
    29 juillet 2016 at 21 h 19 min

    Bonjour,
    Merci pour pour ce mémo avec des informations précieuses pour les formalités.
    C’est mon tour ma GTR1000 est en route pour la Nouvelle-Calédonie et je la rejoindrai fin septembre.
    Seven.waves

    • Commenter
      Maman Tortue
      30 juillet 2016 at 8 h 01 min

      Bientôt vous allez ADORER faire les tour des baies avec elle le soir au soleil couchant !!!

Commenter

Instagram de Papa Tortue

Rejoignez-nous sur Instagram !