Instagram de Maman Tortue

Retrouvez-nous sur Instagram !

0
Vie d'ici

L’océan de plastique de l’artiste maori George Nuku

1 septembre 2016

Le Centre Culturel Tjibaou accueille jusqu’au mois d’avril 2017 l’installation Bottled Ocean 2116 du sculpteur maori George Nuku. Une plongée saisissante dans un monde sous-marin saturé de déchets plastiques, à travers laquelle l’artiste nous invite à partager sa réflexion sur l’avenir de son peuple. Et du monde.

Voilà. Nous sommes dans cent ans et c’est à cela que ressemble la faune marine au large de la Nouvelle-Zélande et probablement partout ailleurs dans le monde : translucide. Rigide. Plastifiée.

Le changement climatique amorcé à la fin du XXème siècle n’est plus un concept depuis longtemps. Les animaux ont fini par muter à force de manger les poubelles des hommes. A la place des terres submergés par la montée des eaux flottent des îlots artificiels de déchets agglomérés que les pêcheurs prennent dans leurs filets. Le monde est devenu plastique et l’océan aussi.

Pessimiste, l’artiste maori George Nuku ? Pas seulement ! Son installation Bottled Ocean 2116, à voir en ce moment au Centre Culturel Tjibaou à Nouméa est un avertissement, mais aussi un message d’espoir pour la planète …

 

Le plastique, élément sacré et divin

 

George Nuku est un écologiste amoureux du plastique. Oui, c’est possible. Cet artiste originaire de la baie de Hawkes sur l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande, visage tatoué de guerrier maori et vêtu du kilt de ses ancêtres écossais, le sculpte depuis des années.

Une relation qu’il qualifie lui-même d’« indissociable ». Il y a pour lui quelque chose de divin dans cette matière qui filtre et reflète la lumière, au moins aussi bien que le verre ou le jade. Il y voit de la vie, du beau et du sacré, autant que le poison dont les molécules s’infiltrent insidieusement dans chaque grain de sable de chaque plage du monde.

Bottled Ocean 2116 est une installation militante, inspirée du film catastrophe Waterworld, où en 1995 déjà, le pauvre Kévin Costner cherchait désespérément un coin de terre ferme dans un monde noyé sous les océans après une catastrophe climatique. George Nuku rappelle aux visiteurs une réalité cruelle : un jour sans doute ça ne sera plus de la fiction, et ce jour-là ce sont les îles du Pacifique qui disparaîtront les premières. Mais aussi qu’il n’est pas encore (tout à fait) trop tard pour inverser la tendance.

 

Après avoir passé vingt ans à sculpter le plastique, c’est devenu une part importante de moi et moi de lui. [ …]

Le plexiglass sculpté est presque facetté jusqu’à l’infini, taillé directement avec Haehae (rainures gravées) et Pakati (encoches gravées) par des mains humaines imparfaites sur son impitoyable surface réagissant énormément à la lumière …

Cela crée une danse miroitante inquantifiable – ma joie suprême !

George Nuku

Une installation itinérante, message pour le monde

Une baleine émerge du plastique

L’exposition a été conçue et présentée en avant-première au Musée d’Art Contemporain de Taïpeï à Taïwan fin 2014. Depuis, elle évolue au gré de ses escales : Rouen où George Nuku vit depuis dix ans, Wellington, et bientôt La Rochelle courant 2017.

La version présentée en ce moment à Nouméa a été transformée et enrichie après une résidence de quatre semaines de l’artiste au Centre Culturel Tjibaou. Des particuliers lui ont apporté leurs bouteilles vides, des artistes locaux l’ont aidé à donner vie à ce monde sous-marin dans lequel évolue le visiteur, entre poissons, forêt de méduses et raies géantes.

Levez la tête … Tout en haut, à la surface, le Waka, réinterprétation en plexiglass de la pirogue des ancêtres polynésiens, porte à travers les mers les mythes et les légendes originelles.
Mais aussi l’espoir d’une prise de conscience collective, promesse d’un avenir meilleur …

Pour contenir, emballer, fournir le monde en eau potable, les bouteilles plastiques sont désormais une réalité inexorable, nécessaire et vitale au XXIème siècle.

    La bouteille plastique revêt peu à peu une multitude de normes culturelles, elles deviennent les nouveaux totems de la vie moderne – nos nouvelles villes, nos nouvelles cathédrales, nos nouveaux temples, nos nouveaux ancêtres.

George Nuku

Pratique

Bottled Ocean 2116
Jusqu’au 6 avril 2017 au Centre Culturel Tjibaou à Nouméa
Ouvert mardi au dimanche de 9h à 17h
Entrée : 500 XPF  – tarif réduit : 200 XPF

    Commenter