Instagram de Maman Tortue

Retrouvez-nous sur Instagram !

0
Coup de plage

Au phare Amédée 1/2 : l’île des rencontres étonnantes

26 avril 2016
phareamedee3

L’îlot Amédée, au large de Nouméa

 

C’est l’un des lieux les plus visités de Nouvelle-Calédonie, et on comprend maintenant pourquoi. A quarante minutes de bateau de Nouméa, sur la barrière de corail, l’îlot Amédée réunit tous les atouts d’une parfaite carte postale : du sable banc, des eaux limpides (avec moult petits poissons dedans), une belle cocoteraie, et un phare historique à nouveau ouvert à la visite après un an et demi de travaux.

Il n’y a plus qu’à choisir son transat.
A 24 kilomètres de la maison, c’est une vraie journée de vacances

 

pa-plage2_opt

Même le cocotier est vautré sur la plage

 

paplage_opt

Ça manque un peu de cailloux pour Bébé Tortue

 

plage5_opt

 

 

Réserve marine

L’îlot Amédée est une aire marine protégée depuis 1981. Autant dire qu’on est pas seuls dans l’eau, et je ne parle pas des gens qui ont pris le même bateau que nous.
Même si nous ne sommes pas encore équipés pour pratiquer le PMT (palmes-masque-tuba, le sport local par excellence), l’eau est si transparente que l’on profite du spectacle quand même.

Et cette fois-ci, les poissons ont été détrônés.
Par cette jeune et déjà imposante tortue broutant tranquillement son herbier :

 

tortue2_opt

 

 

Quel drôle d’effet de se retrouver à quelques centimètres, ensemble dans le même aquarium ! Je vous laisse deviner qui était la plus impressionnée des deux (c’était pas elle).

Quand elle a est remontée a la surface sous mon nez, j’ai eu la trouille un petit mouvement de recul (l’émotion). Ce qui a bien fait rigoler une petite fille qui avait l’air de s’y connaître en faune marine : « Non mais c’est gentil, ça mord pas. Enfin, ça pince, mais ça fait pas mal. Par contre, là-bas, j’ai vu un requin … ».

Ok, ok, on va y aller …

 

Les tricots rayés sont de sortie

Sur l’îlot, un autre animal fascine (de loin) les enfants. Sauf Bébé Tortue, qui pour le moment s’en fiche et c’est tant mieux, pourvu que ça dure …

Le tricot rayé partage avec le cagou le privilège d’être un emblème de la Nouvelle-Calédonie. C’est un un serpent marin qui chasse dans l’eau, mais sort volontiers sur la terre ferme pour faire la sieste au creux d’un banian. Lui aussi, on était impatients de le rencontrer, à force d’en entendre parler.

On en a croisé pas mal ce jour là, en faisant bien attention à ne pas leur marcher dessus. Car le tricot rayé a beau avoir une tête sympathique, son venin est réputé dix fois plus puissant que celui du cobra royal. Largement mortel, je ne vous fais pas un dessin.
Mais contrairement au cobra, lui n’est pas assez téméraire pour attaquer, il a même tendance à s’enfuir en vous voyant. Ce qui le rend, paradoxalement, plutôt inoffensif.

Le serpent le plus venimeux qui soit est donc un trouillard.

La nature est bien faite…

 

 

tricotraye5_opt

 

tricotraye2_opt

 

 

 

Dans le 2ème  épisode :

Où l’on croise la plus grande goélette privée du monde.
Où l’on grimpe 247 marches.
Où l’on apprend comment le phare construit à Paris en 1862 est arrivé jusqu’ici.
Où l’on découvre une boîte aux lettres plantée au beau milieu de la plage…

 

 

A lire ici !

 

pa-shirt_opt

Méditons ce dicton local

  • Commenter
    D'Wettelsemer Schildkrott
    26 avril 2016 at 20 h 01 min

    Hé, vous n’aviez pas parlé de Koh-Lanta ! Une aventure extrême remplie de bêtes féroces (y a-t-il des moustiques en plus ?).
    Et dire que chez nous, il tombe des hallebardes ;-(
    Pour ce qui est du tricot rayé, je peux en tricoter un qui soit inoffensif avec les restes de laine des chaussons 😉
    ça doit être impressionnant de se retrouver “nez à nez” avec une si grosse tortue ! Un membre de la famille tout de même !

    • Commenter
      Maman Tortue
      26 avril 2016 at 20 h 26 min

      Oh ben oui, mais malgré notre lien de parenté, j’étais vraiment impressionnée… J’en avais vu en plongée à Tahiti, mais pas de si près. C’était presque émouvant ! Le tricot rayé aussi je le guettais avec impatience… Mais c’est vrai qu’avec une petite cagoule tricotée sur la tête (couleur flashy) au moins on serait complètement tranquilles …

  • Commenter
    MAMAN
    27 avril 2016 at 18 h 33 min

    Que d’aventures et d’émotions, de quoi écrire un livre….voilà une vie où la routine a du mal à s’installer. C’est très bien ainsi pas le temps d’avoir des soucis.

    • Commenter
      Maman Tortue
      27 avril 2016 at 20 h 49 min

      Les soucis ne fondent pas sous le soleil, mais c’est vrai que ça aide à les relativiser … Sortir de sa zone de confort, même si c’est difficile, ça a du bon, c’est même là que les choses incroyables arrivent ! Ne pas regretter, ne pas regarder en arrière, en profiter ensemble, et se dire qu’on a bien fait, qu’on le refera sans doute un jour, ailleurs, encore mieux, encore plus beau, c’est ça qui nous motivera toujours !

Commenter

Instagram de Papa Tortue

Rejoignez-nous sur Instagram !