Instagram de Maman Tortue

Retrouvez-nous sur Instagram !

0
Coup de plage

Seuls au monde à Poé

23 février 2016

La plage de Poé

 

Laissons un peu de côté cette affaire de cartons à déballer (qui d’ailleurs semblent se multiplier à mesure qu’on en vide) pour un petit week-end en brousse.

Où ça ?

En brousse. Mais pas dans la savane.

Les parisiens disent « la province » pour tout ce qui est au-delà du périph. Ici, c’est c’est pareil.
Tout ce qui n’est pas à Nouméa est « en brousse ».

Hors de la ville, la Grande Terre est pleine de contrastes. Un mélange de montagnes et de grands espaces, de plages et de forêts, vaste territoire où cohabitent sans vraiment se mélanger tribus kanak (surtout sur la côte est) et bourgs caldoches (à l’ouest).

 

Au pays des stockmen

Bourail, à un peu moins de 3 heures de Nouméa sur la côte ouest, est la capitale des « broussards », des éleveurs et fermiers descendants des colons européens, adeptes de chasse au cerf et de rodéo.

Il y a dans ce coin de Calédonie quelque chose de l’ouest américain, ou de l’outback australien (la verdure en plus), un dépaysement qu’on ne s’attend pas vraiment à trouver ici.

Et aussi le poids d’un passé longtemps tabou, celui de la colonisation pénitentiaire. De nombreux broussards ont des ancêtres bagnards, prisonniers condamnés, après les travaux forcés, à une vie d’exil et de labeur sur des terres attribuées par l’administration pénitentiaire. Et largement spoliées aux kanaks.

Mais gardons pour plus tard l’histoire âpre et tumultueuse de ce pays…

 

Les vaches ont de la place ici

 

La plage déserte et sable fin

A quelques kilomètres de Bourail, la plage de Poé est l’une des plus belles de la côte ouest, longue bande de sable fin bordée de pins et de palétuviers au bord d’un lagon vert et bleu, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Quand on parlait de contrastes …

Tout près de la plage, les petits farés du travail de Papa Tortue. Non, il ne travaille pas là-dedans (il ne faut pas exagérer non plus), au contraire, c’est plutôt terriblement reposant comme endroit pour un week-end loin de la ville, vu qu’il n’y a presque personne, pas de bruit, et pas de wi-fi.

 

On se prendrait presque pour des Robinson …
(Sauf qu’il y a la télé avec CanalSat, et les portables passent, donc, non, on ne peut pas …)

 

Un faré pour le week-end

 

poissons_opt

Becs de cane

 

 

 

Lire aussi :

« En Nouvelle-Calédonie, l’histoire du bagne sort de l’oubli » AFP, 2013

La foire de Bourail le week-end du 15 août NC 1ère

 

 

FR3_opt

Le bungalow s’appelle FR3, c’est vintage…

  • Commenter
    D'Wettelsemer Schildkrott
    24 février 2016 at 1 h 22 min

    Téléportation s’il vous plaît ! Vous nous faites rêver. Les plages de sable blancs et les eaux cristallines, nous on aime ! Surtout quand on regarde par la fenêtre ces jours-ci ;-( Je veux bien venir au bagne !

  • Commenter
    Laure
    24 février 2016 at 6 h 45 min

    Des photos magnifiques et qui donnent envie de dépaysement aussi !

    • Commenter
      Maman Tortue
      24 février 2016 at 7 h 08 min

      Bon, soyons honnêtes, pendant que nous étions là-bas, il a fait très mauvais à Nouméa, et il pleut toujours des cordes d’ailleurs, à cause du cyclone Winston qui nous envoie du mauvais temps. Même, hier soir il a fait 23 degrés, on a failli sortir les pulls (mais on ne savait plus dans quel cartons ils étaient)…

  • Commenter
    Mamandine
    27 février 2016 at 6 h 01 min

    Dis donc tu as laisser trop traîner ton portrait fr3 ???
    L’endroit est magnifique de quoi tout oublier !!

    • Commenter
      Maman Tortue
      27 février 2016 at 8 h 06 min

      C’est un centre de vacances du CE du boulot, même les outils de barbecue ont un nom de chaîne marqué dessus !

      • Commenter
        Mamandine
        28 février 2016 at 2 h 50 min

        Des fois que t’ai envie de les rapporter à la maison…

Commenter

Instagram de Papa Tortue

Rejoignez-nous sur Instagram !