Instagram de Maman Tortue

Retrouvez-nous sur Instagram !

0
En brousse

Rouge et sauvage comme le Grand Sud

30 juin 2016

 

Vous vous demandez peut-être où nos étions passés ces derniers jours …
Mais dans le Sud, chers amis !

A quelques kilomètres à peine de Nouméa vers l’extrémité est de la Grande Terre, c’est un autre monde qui commence.

Rouge de latérite, cette roche riche en fer et en aluminium, dont la poussière colle aux voitures, aux chaussures, aux vêtements et surtout aux enfants (puis à la baignoire).
Vert des arbustes venus du fond des âges qui ne poussent qu’ici, et qui depuis l’époque préhistorique se sont adaptés à ces sols gorgés de métaux. Et si sauvage que s’il n’y avait pas les panneaux des mines de nickel, on pourrait se demander si quelqu’un passe de temps en temps par ici (celui qui a construit la route n’est visiblement pas revenu depuis longtemps).

 

Parfum d’aventure

Papa Tortue était d’ailleurs légèrement crispé la toute première fois que nous avons mis le cap au sud, rapport au fait que son élégant 4X4 couleur ivoââre encore jamais sorti du centre-ville se dégueulassait rougissait à vue d’œil sur les pistes même pas goudronnées.

Depuis ça va mieux. Il faut avouer qu’une escapade dans cet incroyable quasi-désert vaut bien un passage (ou deux) au rouleau de la station service (plus l’aspirateur).

Parfois, au milieu de rien, il offre aux visiteurs des réserves ou des parcs aux aménagements parfaits pour faire du  VTT, du kayak, de la randonnée ou du camping dans de très bonnes conditions.

Le plus connu et le plus vaste est le parc provincial de la Rivière Bleue, et dont nous vous reparlerons bientôt.

 

Promenade botanique pour commencer

Quelques kilomètres plus loin, sur la rivière des Lacs, la réserve provinciale de la Madeleine abrite quelques 168 espèces végétales typiques du maquis minier. Certaines sont rarissimes, et presque toutes sont endémiques à la Nouvelle-Calédonie.
Au bout du sentier botanique, la jolie chute de la Madeleine est le clou du spectacle …

 

La chute de la Madeleine, dans la réserve provinciale du même nom

 

Devinez qui a les mains et les genoux rouges ?

 

Dacrydium guillauminii ou « queue de chat ». Il ne pousse qu’ici, c’est l’un des conifères les plus rares au monde !

 

 

Le site de la Netcha, parfait pour une pause

La baignade et les pique-niques sont interdits dans la réserve. Pourtant, Maman Tortue a retourné ses souvenirs dans tous les sens, elle est persuadée d’avoir trempé au moins un orteil ou deux dans la chute d’eau la première fois qu’elle est venue ici. Même que la voiture était garée juste devant. Et qu’il y avait des choses à manger dans le coffre …

Mais ça, c’était avant. Et ça commence à dater un petit peu (ce qui ne la rajeunit pas, du coup).

Car s’il était peu connu dans les années 90, le site a vu sa fréquentation exploser en dix ans (jusqu’au record de 46 voitures le même week-end nous dit un panneau, pour là-bas c’est beaucoup), et a fini par être protégé dans les années 2000 pour stopper net les ravages du camping, des barbecues et du parking sauvage.

Les accès et l’accueil du public ont été entièrement revus, et une campagne de végétalisation a permis de replanter 14.000 pousses d’espèces endémiques.

Le site de la Netcha a été aménagé simultanément deux kilomètres plus loin pour compenser les nouvelles interdictions, avec des farés pour pique-niquer (et barbecuter) des emplacements pour planter sa tente sans abîmer le maquis, et des accès à la rivière pour la baignade en pleine nature.

 

 

La rivière des Lacs, en amont de la chute de la Madeleine

 

Pique-nique pas trop sauvage

 

Le bois bouchon, comme un air de baobab …

 

Non, tu plongeras plus tard Bébé Tortue. Dans 10 ans …

 

 

Voir aussi :

Destination Grand Sud pour les informations touristiques

 

Au bout de la piste, le village fantôme de Prony
A suivre au prochain épisode …

  • MAMAN
    1 juillet 2016 at 0 h 05 min

    C’est tout simplement magnifique, le paradis quoi. J’espère que vous appréciez votre chance de pouvoir profiter de si beaux paysages ! De tout coeur avec vous.

    • Maman Tortue
      1 juillet 2016 at 15 h 52 min

      Un paradis un peu hostile et aride … Mais j’étais déjà conquise il y a 15 ans, ça n’a pas changé …

  • Mamandine
    1 juillet 2016 at 2 h 15 min

    C’est vrai que c’est beau et malgré toute cette terre rouge ça donne quand même envie.
    Et bébé tortue qui se fais un masque de beauté… rouge…

    Du coup tu as pas eu envie de laisser faire un prélavage dans la rivière…

    • Maman Tortue
      1 juillet 2016 at 15 h 51 min

      J’ai (un peu) lavé l’enfant mais pas ses vêtements ni la voiture puisqu’on y retourne demain. Mais avec des vélos et une petite remorque pour bébé/pique-nique/bières …

  • D'Wettelsemer Schildkrott
    2 juillet 2016 at 5 h 20 min

    Ah oui, je me demandais ce que vous faisiez de vos jours ! 😉 J’ai visité le blog, en vain, tous les jours dans l’espoir de nouveautés 😉
    J’aime beaucoup la terre rouge, j’en ai d’ailleurs dans mon jardin (ou rien ne pousse 🙁 , mais ça je ne l’ai pas vraiment voulu) et un des endroits que j’ai le plus aimé pour ses couleurs, c’est le Colorado provençal ; Alors là, nous sommes servis ! J’espère que vous en avez rapportés pour faire un masque (de carnaval).

    • Maman Tortue
      2 juillet 2016 at 7 h 21 min

      Ah oui mais ça c’est parce que la vie n’est pas passionnante tous les jours non plus (ça serait fatigant) ! En plus maintenant quelqu’un va à la crèche DEUX matinées par semaine pour rencontrer des congénères, ça limite l’aventure … Mais ce matin on part au parc de la Rivière Bleue, avec les jouets de plage bien sûr pour pouvoir faire des pâtés de latérite. Il va encore falloir laver l’enfant au karcher (c’est souvent carnaval chez nous)…

  • D'Wettelsemer Schildkrott
    3 juillet 2016 at 3 h 32 min

    Hé oui, en terme d’aventure, tout le monde ne peut pas avoir d’explosion (de siphon) de crème et redécorer sa cuisine tous les jours 😉 Ce jour là c’était le blanc qui était à l’honneur !

    • Mamandine
      5 juillet 2016 at 0 h 00 min

      Chacun son truc ahahahah
      Heureusement que la déco n’a pas viré au rouge
      Bises